De nos jours, on entend de plus en plus souvent parler des ateliers d’écriture. Par contre ce qu’on ne sait pas toujours c’est ce qui s’y fait et ce qui fait le charme de cette étrange pratique à la fois solitaire et de groupe. D’abord parce que c’est une aventure individuelle et identitaire : on écrit pour se trouver, trouver sa voix, tracer sa voie. Ensuite parce que c’est une aventure de groupe : écrire ensemble ou seul, mais aussi se lire devant les autres, écouter les textes des autres lancés dans la même découverte, cela tisse des liens profonds. Pourquoi est-ce en vogue ?

De nombreux ateliers d’écriture se développent partout dans le monde et surtout en France.

  • En quoi consiste les ateliers d’écriture

Un groupe d’écriture est un ensemble d’amateurs de lettres, écrivains, professionnels ou non qui se retrouvent soit physiquement où soit sur les réseaux sociaux ou des forums pour discuter. A chaque rencontre, les participants peuvent décider d’un thème avec des consignes stylistiques à traiter. Il peut s’agit d’un thème d’actualité qui suscite l’intérêt du public ou un essai d’écriture sur un thème donné.

S’il s’agit d’écrire, une fois que les textes sont achevés, chaque auteur le lit à voix haute et échange sur le style de son écrit.

  • Accroître d’enrichissement de son style d’écriture

Le fait d’être dans des groupes d’écriture est l’occasion pour vous, auteur, de partager votre texte avec un lectorat potentiel, de vous faire connaître, de faire la promotion de vos / vôtre ouvrage(s). Leurs retours vous permettront de jauger les attentes d’une palette assez large de lecteurs et de veiller à la correction et l’amélioration de votre texte. Vous pouvez parler directement avec les membres du groupe de ce qu’ils ne comprennent pas dans vos écris.

Dans le cadre de la participation à un groupe d’écriture, un certain nombre de contraintes stylistiques vous sont imposées. A travers elles, vous enrichissez votre horizon littéraire et votre créativité d’auteur. L’exercice de style vous entraîne à maîtriser votre écriture, à la comprendre… bref, à améliorer votre style !

Les groupes d’écriture sont finalement un entraînement à la régularité. Vous apprenez à écrire de façon routinière. Si vous avez tendance à ne pas achever vos écrits, vous devrez vous forcer un peu, transpirer et les finir.

Les ateliers d’écriture désacralisent, un peu, le rapport à l’écriture. Il vous faut travailler, transpirer, souffrir. Mais peut-être que le plaisir d’écrire vient de cette souffrance…

Ce que vous écrivez dans le cadre d’un atelier d’écriture n’est pas destiné à être publié. Ce sont des exercices. Vous perdez un temps précieux qui pourrait être consacré à la rédaction de votre roman ou recueil.
Les autres participants aux ateliers d’écritures sont rarement écrivains. Vous recevrez des critiques de personnes que vous pouvez considérer comme moins compétentes que vous puisque non professionnelles.

Si vous décidez de vous intégrer à un groupe d’écriture, soyez prêt à travailler dur. Tirez un enseignement concret de votre expérience dans la rédaction de votre texte et vous n’aurez pas perdu votre temps.

Etes-vous membre d’un groupe d’écriture ?

  • Comment écrire un roman historique ?

Un roman historique est un roman qui prend pour toile de fond un épisode ou une période de l’histoire, dans lequel se mêle généralement des événements et/ou des personnages réels.

Voici quelques conseils que nous vous donnons pour écrire un roman historique.

Vous êtes écrivain et aimez l’histoire ? Le roman historique est fait pour vous ! Soyez prudent : ce genre exige une grande rigueur pour être crédible. Voici nos conseils pour vous aider à écrire le roman historique dont vous rêviez !

  • Documentez-vous

Tout roman nécessite des recherches et le genre historique en particulier, afin de ne pas créer d’anachronismes flagrants quant aux lieux, aux personnages, aux événements. Les sources sont multiples : livres, photographies, travaux d’historiens, films, Internet, sans oublier les journaux. La recherche est un travail préparatoire agréable, éveillant votre curiosité et enrichissant votre entendement d’une époque.

Vous devez connaître le mode de vie de vos personnages : leurs vêtements, leurs façons d’être et même leur façon de parler ne doive avoir aucun secret pour vous. Plus difficile encore, vous devez suivre le fil de leurs pensées. Plongez-vous dans le passé et ses différences avec le monde contemporain. Quelles étaient alors les coutumes et croyances ? Où la science en était-elle ? Les événements historiques sont la toile de fond de ce genre littéraire.

Faire référence à des événements ou des lieux existants permet au lecteur d’avoir une représentation plus rapide des situations, exigeant moins de détails. Cependant, il faudra être précis dans le contexte car, il serait désastreux de fournir des informations inexactes.

  • Les personnages

Vos personnages peuvent être réels ou imaginés. Si votre roman met en scène des personnages réels, veillez à trouver des photos, portraits ou description afin de vous rapprocher au plus près des caractéristiques connues de ces figures historiques. Faire référence à des personnages historiques exigent de développer votre sens du portrait.

  • Faites appel à votre imagination

Ces recherches sont le point de départ de l’écriture, mais n’alourdissez pas votre texte de milliers de références ! Vos lecteurs doivent vous comprendre. Lire trop de termes inconnus, par exemple, peut les désintéresser. Rappelez-vous que vous écrivez un livre historique, cependant une bonne dose d’imagination est également nécessaire dans votre roman !

Vous devez insister sur les détails, car ils sont le fruit de recherches, mais aussi de votre imagination. Ils sont la clé de votre roman. En effet, les détails mettent en lumière votre travail et transportent les lecteurs dans votre monde. Eux aussi doivent voir, sentir, entendre ce que vos personnages perçoivent et s’immerger dans votre roman.

  • Repérez les lieux

Après vos recherches sur l’époque, vous devez savoir à quoi ressemblait le lieu que vous désirez évoquer.

Nous pouvons prendre l’exemple de Sanjida O’Connell, écrivaine et journaliste, qui a voyagé jusqu’à l’île de Saint-Simon sur la côte atlantique des Etats-Unis pour écrire son roman Sugar Island.

Pourquoi ne pas procéder comme cette auteure, c’est l’été profiter pour voyager et découvrir des lieux historiques susceptibles d’être représenté dans votre roman ou qui pourra approfondi votre imagination. Si vous ne pouvez pas vous déplacer ne paniquez pas, pourquoi ne pas utiliser Internet pour améliorer vos descriptions ?

Et vous quand allez-vous vous lancer dans l’écriture d’un roman historique ?