Une histoire peut prendre une dimension radicalement différente selon le récit qui en est fait. Le narrateur produit le récit et le prend en charge. Qu’il soit présent dans l’histoire ou réduit à une simple voix il y exerce un rôle capital.

Mais la fonction de prise en charge du récit n’est heureusement pas la seule du narrateur !

Voici d’autres casquettes que vous pouvez donner à votre narrateur et qui elles aussi ont leur importance. Toutes ces fonctions peuvent s’additionner pour rendre votre narrateur d’autant plus riche et rythmer votre récit :
Une fonction de régisseur du récit
Quand le narrateur prend en charge l’organisation du récit qu’il produit. Par exemple lorsqu’il prend la décision de raconter un fait avant un autre.
Une fonction idéologique
Lorsque le narrateur exerce sa subjectivité et glisse du récit à un discours plus idéologique. Il peut dans ce cas présenter des explications, des commentaires ou des jugements sur ce qui l’environne, le récit en lui-même. Il peut aussi faire part de l’impact de son état ou de celui d’un personnage sur le récit ou encore sur l’action.
Une fonction de témoin
Lorsque le narrateur intervient pour soutenir la véracité d’une information ou un sentiment.

Cet article vous a été utile ?

Quel rôle donnez-vous aux narrateurs de vos récits ?

Pour vos manuscrits c’est par ici : https://www.edilivre.com/publier-un-livre/

Rébecca May CHALONS MOURIESSE