Durant votre lecture d’un roman intriguant ou à la fin de votre film à suspense, vous avez déjà pu assister à des effets de focus un peu étranges : pourquoi concentrer l’attention ou la description sur cette porte banale ? ce gant sans importance ? ce personnage à priori anodin ?

Et tout s’avère finalement essentiel pour la suite de l’intrigue, le prochain tome ou le prochain volet !

Aujourd’hui nous nous concentrons sur un effet un peu particulier : le foreshadowing : ou le détail qui fera toute la différence.

Qu’est-ce que le « foreshadowing » ?

Le foreshadowing est un anglicisme qui pourrait être traduit par présage, effet d’annonce ou préfiguration.
Il est très souvent utilisé dans les romans policiers, les thrillers et les productions fantastiques.

Il s’agit pour l’auteur de suggérer l’ensemble ou une partie d’une péripétie à venir. Cette suggestion se fait à travers un ou des indices, signes ou encore des éléments avants-coureurs.
Finalement le foreshadowing, c’est jouer de sa narration en s’amusant des éléments qui composent l’intrigue et les péripéties de son récit.

Le foreshadowing : Jouer avec les déductions

Une des meilleures façons de tenir en haleine son lecteur est de jouer avec son attention. Lui faire emprunter une piste… puis une autre…et jouer avec ses déductions ! En usant du foreshadowing le suspense de votre intrigue et la curiosité du lecteur seront quasiment garantis.

Pour parvenir à créer cet effet de narration les maîtres mots seront l’anticipation et la subtilité.

De l’anticipation

L’anticipation résidera pour vous auteur dans l’appréciation des impressions de votre lectorat : A ce stade de l’intrigue où je souhaite insérer un foreshadow, quels sont les éléments que j’ai déjà pu offrir à mon lecteur ? Que suppose- à présent mon lecteur ? Dérouter mon lecteur sur une fausse piste serait-il profitable pour l’intriguer sans le perdre ?

De la subtilité

La subtilité réside dans le processus d’écriture. Il faudra révéler un élément de la péripétie à venir sans pour autant exposer clairement cette action future. Ou l’art de réussir à suggérer une possibilité en évitant de révéler ce qui apparaitrait d’emblée comme une certitude.

Quand l’énigmatique prend différentes formes

Afin de garantir l’inattendu et la tension avec les espérances des lecteurs, il existe de nombreuses variantes autour du foreshadowing,
Voici les plus fréquentes :

Le Mac Guffin

ou le prétexte (tombant presque toujours à plat) au développement de l’intrigue. Il s’agit généralement d’un secret ou d’un objet mystérieux qui est le moteur de l’action au départ et qui, au fur et mesure du déroulement de l’intrigue, perd radicalement de son importance.
Exemple : « Toute la journée, les apprentis chevaliers de la table ovale cherchèrent le saint Graal ; mais lorsqu’ils trébuchèrent finalement sur la vaisselle abandonnée, ils n’en firent pas grand-chose »

le Hareng rouge, la fausse piste ou ‘plot twist

La révélation d’un ou plusieurs éléments qui trompent le lecteur dans l’évaluation de la situation, dans sa déduction à priori de la suite des évènements.
Exemple « Sur le visage de l’homme lui faisant face, il se déchiffrait des grimaces que seule l’horreur dessine. Alors que Dan reprenait son arme, qu’il la chargeait et préparait sa mise en joue, il décida finalement de la ranger dans son étui ».
(l’horreur sur le visage d’un homme qu’on pense être une cible, le sujet Dan reprenant son arme et préparant sa mise en joue … jusqu’à la dernière proposition, le lecteur peut supposer une prochaine exécution de l’inconnu par Dan).

Le Fusil de Tchekov

Il s’agit d’un élément anodin lorsqu’il est introduit, mais qui revêt une importance cruciale pour la suite de l’intrigue.
Exemple : « le petit garçon du village maudit avait pour seul jouet ce petit bâton trouvé dans les bois » – (bien plus tard dans le récit, on apprendra que ce bâton est finalement est un objet crucial. Utilisé à bon escient, il permettra de sauver le village du petit garçon de la malédiction : il s’agit en réalité d’une baguette magique particulière)

**Pour aller plus loin :

-Société des écrivains : le hareng rouge ou plot twist
https://www.societedesecrivains.com › astuce-le-hareng-rouge

Vidéo : -Alfred Hitchcock décrivant le Mac Guffin

Quel est votre foreshadow littéraire le plus marquant ?
Qu’espériez-vous ?
Avez-vous déjà réussi à déjouer les intentions des auteurs en le devinant ?

Rébecca May CHALONS MOURIESSE