La poésie est un genre littéraire historique qui a su évoluer au cours des siècles. Elle est généralement écrite en rimes, vers et aujourd’hui sans rimes ni vers. La poésie représente une part importante dans l’histoire de la littérature française. À certaines époques, les poètes étaient considérés comme des demi-dieux et aujourd’hui ce sont des artistes simplement reconnus. Aujourd’hui ce genre est moins commun, peu de gens lisent encore de la poésie.

À travers des siècles

Au moyen âge la poésie était lyrique et courtoise. Elle mettait en scène les relations de l’homme, le roi et leurs dames. À l’époque médiévale, il y avait trois types de poètes qui ont défini les codes : les troubadours, les jongleurs et les clercs.

  • Les troubadours : Ils écrivaient des poèmes lyriques accompagnés d’un rythme musique.
  • Les jongleurs : Ils divertissaient de grandes assemblées de personne en utilisant des histoires en vers.
  • Les clercs : Ils ont étudié et proposaient des poèmes et des récits soignés en vers.

Au XVe siècle, la poésie devient un questionnement sur l’existence, le prince Charles d’Orléans, poète reconnu de cette époque écrit beaucoup de texte de ballade et de rondeau qui se rapprochent de texte autobiographique.
La question du sentiment amoureux apparait très souvent dans ses textes, de même pour la nature, Dieu, le fils du temps qui passe.

Le siècle suivant a marqué la littérature française et son vocabulaire par les poètes de la Pléiade. Ils voulaient produire une poésie soignée et de qualité influencée par les œuvres des poètes de l’Antiquité.

Au XIXe siècle, la poésie romantique s’installe en première partie et en deuxième partie du siècle, la poésie est rapidement post-romantique.

Romantique : En 1820, Alphonse Lamartine, marque le début du romantisme en publiant un recueil de poème dans lequel le lyrisme et la musicalité sont de pair. Dans ce courant romantique nous pouvons retrouver : Victor Hugo et Alfred de Musset.

Post-romantique : À partir de 1850, des poètes voulant emprunter des voies audacieuses vont abandonner le romantisme, ils vont se tourner vers le mouvement dit « L’art pour l’art ».
L’un des plus connus de ce mouvement est Charles Baudelaire avec son célèbre recueil de poème sortie en 1857 appelé « les Fleurs du mal ». Le poète reste quand même influencé par le romantisme.

À la fin de ce siècle, c’est Arthur Rimbaud qui marque la littérature française avec sa réflexion sur la poésie mais aussi par ses œuvres. Il écrit une lettre à Paul Demeny nommée « La lettre du Voyant » où il va affirmer son célèbre « Je » est un autre et qu'il veut devenir poète en se faisant l'âme monstrueuse. Il écrit des sonnets en alexandrins avec des vers libres. Il apporte dès lors un regard nouveau à la poésie.

Au début du XXe siècle, la poésie moderne naît. Elle est libérée de ses formes traditionnelles, plus de contrainte à avoir des vers ou des rimes. C’est l’abandon du sonnet et la naissance du poème en prose. L’époque du surréalisme bas son plein et est marquée par Guillaume Apollinaire qui joue avec la disposition des mots sur une page comme s’il peignait un tableau de l’une de ses inspirations, Pablo Picasso qui lui-même était influencé par le cubisme.
Apollinaire produisait des poèmes sans ponctuations, avec des calligrammes (dispositions graphiques sur la page qui forme un dessin) qui reflétaient le contenu de ceux-ci.

Au cours de ce siècle, différentes tendances se sont détachées.

D'autres poètes du XXe siècle sont à retenir par exemple Claudel, René Char, Henri Michaux, Jean Tardieu, René-Guy Cadou, Claude Roy, Jacques Prévert...

Au XXIe siècle, la poésie continue d’exister par elle-même mais aussi à l’aide d’autres supports tels que la musique (rap) et le slam. En France, des personnes continuent à manifester autour de la poésie, par exemple tous les ans au mois de mars il y a le « Printemps des poètes ».

Et vous, que pensez-vous de la poésie de nos jours ?

Partagez-nous vos manuscrits : https://www.societedesecrivains.com/deposez-votre-manuscrit/?type=dg

Esther IBOVI