En tant qu’auteur il arrive que l’on veuille mettre en avant dans sa phrase un mot précis qui est de toute importance afin que le lecteur y prête une plus grande attention.
*Comment retenir l’attention sur un mot précis et pas un autre ?
Une phrase est à comprendre comme une construction d’éléments distincts qui sont assemblés de manière à faire sens.
Plutôt que d’en modifier la forme, par exemple en mettant des guillemets à un mot qui doit poser une problématique ; il est possible de modifier et d’impacter cet ordre dès la construction de la phrase.

Voici deux petites astuces pour atteindre cet objectif :

Le pronom tonique apposé :

Il consiste à redoubler une évocation au sujet, ajoutant le pronom tonique qui lui correspond.
Cela permet de rendre la phrase plus expressive voire d’ajouter une dimension implicite.
Exemples : « Jacques lui il aime les pommes ». Ou « Jacques aime les pommes lui ».
(Ce procédé peut permettre de faire sous-entendre au lecteur que, Jacques adore les pommes, ou que contrairement aux autres personnages, Jacques aime les pommes)

Le détachement

Il consiste à mettre le mot dont on veut retenir l’attention en début ou en fin de phrase. A l’écrit cela peut se traduire par une simple virgule.

Les effets du détachement peuvent :

  • créer une attente, une curiosité dans la lecture :
    exemple : il m’a dit qu’il voulait partir à 18 heures, Paul. (Avant l’apparition du nom propre, on attend de connaitre l’identité de celui qui se cache derrière le pronom ‘il’)

-permettre la mise en avant de ce dont on parle :
exemple : Paul, il m’a dit qu’il souhaitait partir à 18 heures (mise en avant directe du nom Paul et non pas de l’heure de départ)

Connaissez-vous d’autres astuces pour mettre en avant un mot dans vos phrases ?

Société des Écrivains

Rébecca-May CHALONS MOURIESSE